Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

DAPAP : mieux vivre avec sa maladie chronique à Bourbon l’Archambault.

2 décembre 2020

Diabète, hypertension, problématiques cardio respiratoires… En 2016, dans l’Allier environ 103 961 femmes et hommes* étaient touchés par une affection longue durée*(source : BALISES AURA).

Or, de nombreuses études scientifiques tendent à démontrer les bénéfices que peuvent retirer ces personnes d’une pratique d’activité physique adaptée : réduction de la fatigue, amélioration de la qualité de vie, diminution des risques de récidives.

 

Mais trouver l’activité et le club qui répondent à leurs besoins n’est pas toujours si simple !

 

C’est pourquoi des Dispositifs d’Accompagnement à la Pratique d’Activité Physique (DAPAP) se développent dans chaque département de la région Auvergne Rhône-Alpes, sous l’impulsion des services de l’Etat (DDCS) et de l’Agence Régionale de Santé.

Dans l’Allier, ce dispositif est porté par les professionnels de l’association DAHLIR, implantée depuis 2016 sur le territoire.

 


Sport, santé et Bien-être : commencer une activité adaptée à son rythme, avec le DAPAP.

 

En 2019 dans l’Allier, les chargés d’accompagnement du DAPAP ont accompagné plus de 140 personnes vers la reprise ou la découverte d’une activité physique.

 

Le DAPAP s’adresse :

  • aux enfants et adultes porteurs d’une maladie chronique
  • ou présentant un facteur de risque comme l’Hypertension artérielle, le syndrome métabolique, la surcharge pondérale ou l’obésité ;
  • ainsi qu’aux personnes âgées de de 70 ans, repérées fragiles par un professionnel de santé.

 

Tout au long du parcours de soin, le DAPAP propose un accompagnement individualisé en vue de commencer ou reprendre une activité physique en douceur. L’important est d’y aller pas à pas et de trouver du plaisir dans la pratique de cette activité régulière.

Pour cela, l’équipe de chargés d’accompagnement du DAPAP travaille main dans la main avec les professionnels de santé et du monde sportif. 

Sur le secteur de Bourbon l’Archambault, le dispositif s’associe à la Communauté de Communes du Bocage Bourbonnais (via le Contrat Local de Santé) afin de proposer un service de proximité aux habitants de la commune. Cette action est rendue possible grâce à l’implication des médecins sur le territoire via la prescription d’activité physique sur ordonnance. 

 

Zoom sur l’atelier passerelle DAPAP à Bourbon l’Archambault.

 

Depuis quelques semaines, le Château Bignon accueille un atelier passerelle du DAPAP.

Un petit groupe de personnes prend part à ces séances d’activités. 

 

Encadrés par Delphine, disposant d’un DU Éducateur sportif des activités physiques pour la santé, les participants reprennent petit à petit goût à l’effort lors de cet atelier passerelle. 

 

Passerelle, comme une étape transitoire dans leur parcours de soin. 

 

“Dans cet atelier, j’interviens auprès de personnes orientées par leur médecin traitant vers le DAPAP. En tant qu’éducatrice de cet atelier passerelle, mon rôle est de les accompagner à trouver une forme de plaisir dans la pratique de l’activité physique et de relancer le mécanisme afin qu’ils puissent se remettre en mouvement, en toute sécurité, explique Delphine.

L’objectif est de les rendre autonomes le plus possible afin qu’ils puissent envisager à l’issue de cet atelier passerelle, l’intégration d’un club, une association sportive où ils pourront pratiquer l’activité qui correspond à leurs envies et à leurs capacités.”  

 

Ainsi, pendant cinq mois, à raison de deux séances par semaine, les participants vont acquérir des habitudes et réflexes pour travailler leur posture, leur respiration grâce à différents exercices, notamment de renforcement musculaire.

 

En petit groupe et dans un cadre rassurant, Delphine va proposer des exercices adaptés à leurs besoins ainsi qu’à leurs pathologies.

 

“Tout ce que l’on va pouvoir travailler durant ces séances pourra être transféré dans leur quotidien et aura un impact sur leur qualité de vie.”

 

Plusieurs professionnels de santé ont d’ores et déjà saisi ce dispositif facilitant la prescription de l’activité physique sur ordonnance. Un moyen pour leurs patients de mieux vivre avec leur maladie chronique, en prenant soin de leur santé. 

En période de confinement, la pratique d’une activité physique sur prescription est possible.

 


Pour en savoir plus sur le DAPAP dans l’Allier :

Contactez Ingrid TABUTIN, chargée d’accompagnement : itabutin@dahlir.fr , 06.11.67.88.20 et sur le site http://bit.ly/dapap03

Copyright - Dahlir 03 (http://dahlir03.fr)

Voir toutes les actualités

Quartiers d'Automne à Vichy et Cusset