Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Le dispositif P.R.E : pour augmenter les chances de réussite des enfants et adolescents.

19 février 2018

Porté par la Caisse des Ecoles de Cusset depuis 2006, le dispositif P.R.E intervient “dans tout ce qui freine la réussite des enfants et adolescents âgés de 2 à 16 ans”, comme nous l’explique Virginie Paulet, coordinatrice du programme.

 

“Nous mettons en places des actions de soutien aux enfants et adolescents qui rencontrent des difficultés de tout ordre. Notre dispositif intervient dans le cadre de la politique de la ville et est destiné aux enfants et jeunes vivant dans les Quartiers Prioritaires de la Ville.

Nous intervenons sur les quartiers de Cusset, Vichy les Ailes et Vichy Coeur d’Agglo. Au travers de ces actions, l’ambition est de diminuer les écarts entre habitants et non-habitants des quartiers prioritaires de la ville.

 

Nous mettons en place des actions complémentaires au droit commun. De par sa souplesse et sa réactivité, le dispositif PRE permet d’intervenir pour aider les enfants en difficulté, sans se substituer au droit commun.

Nous répondons à un besoin dès lors que nous sommes sollicités, par exemple par le CCAS, le Conseil Départemental de l’Allier, l’Education Nationale…

Nous travaillons en lien avec un vingtaine d’intervenants prestataires comme des psychologues, des professeurs des écoles, des intervenants FLE qui répondent à un besoin précis.”

 

Une réponse individualisée et adaptée aux besoins du jeune

 

“C’est un dispositif souple, réactif et surtout en lien avec les institutions, en fonction des besoins de l’enfant mais aussi de sa famille.

Avant de proposer une action, il est indispensable que nous ayons une vision globale de la problématique. Cela afin de pouvoir construire un parcours de réussite pour l’enfant. Nous nous entretenons pour établir un diagnostic, par exemple avec l’enseignant et nous faisons le lien avec les structures qui gravitent autour du jeune. C’est un projet global.

Notre objectif est de lui permettre de lever les freins en assurant le suivi sur l’année scolaire… mais celui-ci peut aussi bien durer 3 mois que 3 ans et devenir plus ponctuel par la suite.”

 

Lever les freins de tout ordre

 

“Depuis 2015, nous intervenons sur le secteur de Vichy, sur lequel nous avons reçu un très bon accueil de la part des institutions. Nous accompagnons environ 150 enfants par an. Toutes les six semaines, nous organisons des E-P.R.E : des réunions auxquelles participent de nombreuses institutions. Chacun peut, avec un regard croisé, apporter des idées dans la construction du parcours de réussite pour l’enfant. Nous évoquons les situations et faisons en sorte de trouver ensemble la solution la plus adaptée possible.

C’est à cette occasion que j’ai entendu parler du dispositif DAHLIR. En effet, nous pouvons intervenir en dehors de l’école. Les activités sportives, culturelles permettent à l’enfant de s’épanouir en dehors du système scolaire.”

Nous apportons une aide financière en complément du droit commun pour financer une licence. Une fois la décision prise en EPRE et l’aide accordée, ma collègue Valérie Michel s’assure des contacts avec les familles et clubs.

La famille participe, de façon symbolique, mais il est important qu’elle adhère au projet.”

« Le P.R.E est une aide précieuse à l’inclusion de nos bénéficiaires dans le milieu ordinaire, conclut Nicolas Gallon. Il permet d’aider les familles qui ont l’envie de pratiquer une activité régulière à financer une partie de l’adhésion. Ceci nous permet de réussir des projets qui ne pourrait pas l’être sans cette aide. Cela n’est possible qu’avec une étroite collaboration entre la famille, le travailleur social et le référent DAHLIR. ».

Copyright - Dahlir 03 (http://dahlir03.fr)

Association ASALEE : prévenir, motiver et surtout écouter.

Les premiers pas du Dahlir Insertion dans la Loire