Bakary : comment le foot est devenu un support d’intégration.

2 avril 2020

“Je ne parle pas très bien le français. Pratiquer le football dans un club m’a permis de rencontrer d’autres personnes et de me faire des amis.”

Bakary – Pratiquant au sein du club de Bellerives-sur-Allier, accompagné par le DAHLIR

Au sein du club de foot de Bellerive-sur-Allier, Bakary occupe le poste d’attaquant depuis trois mois. 

 

“J’ai joué mon premier match contre l’équipe de Riom. Je m’en rappelle très bien, nous l’avons gagné à cinq points contre deux. J’ai marqué deux buts lors de celui-ci.

C’est une fierté. Mais au-delà de ça, pratiquer le foot me permet d’échanger avec les autres membres de l’équipe et de favoriser mon apprentissage de la langue française.

 

Sur le terrain, pas de différence !

 

Arrivé en France, il y a trois ans, Bakary a intégré un Centre de formation hôtelier puis le programme Garantie Jeune au sein de la Mission Locale de Vichy. Il a fait part de son envie de jouer au football en club, à son assistante sociale. Un sport, qu’il pratique depuis tout petit. Elle l’a donc orienté vers Samir, médiateur quartier DAHLIR.

 

J’avais très envie de jouer au foot. Mais je ne savais pas vers quel club me tourner, quand avaient lieu les entraînements, quelles démarches effectuer…

Lors du rendez-vous avec Samir, je lui a fait part de mon projet. Il a effectué les recherches pour trouver un club soit à Vichy ou bien à Bellerives.

Pour la première séance, nous avons fait le trajet ensemble. Il m’a présenté au coach, m’a fait découvrir le terrain. Il m’a également donné un coup de main pour remplir les papiers afin d’avoir ma licence de joueur.

 

Depuis cette séance d’essai, chaque mercredi et vendredi, le jeune homme se rend aux entraînements du club, où il s’est fait deux amis, avec qui il partage le trajet. Le dimanche, les matchs ont lieu et Bakary y participe au poste d’attaquant. 

“Ce n’était pas évident au début mais j’ai essayé de m’en tirer. Aujourd’hui je suis très content, tout se passe bien.”

Reprendre une activité physique adaptée avec le soutien du DAPAP Allier

Reprendre une activité physique adaptée, avec le DAPAP Allier. En situation d’Affection Longue Durée, Jérôme* souhaitait reprendre une activité physique afin de retrouver un état de forme général. Habitant la ville de Moulins, il a fait …

Dominique : l'équitation, un loisir passion.

“J’ai besoin de pratiquer une activité physique régulière… D’abord pour mon épanouissement personnel, ensuite parce que cela permet de calmer mes nerfs et de trouver une occupation. Sur un cheval, je me sens libre…” Dominique - …