Christine Caul-Futy, Directrice du CCAS de la ville de Vichy

13 octobre 2017

La solidarité organisée

« Le Centre Communal d’Action Sociale est l’un des acteurs du champ social incontournable à Vichy.

Outil de mise en œuvre de la politique sociale municipale, le CCAS incarne une triple vocation :

 

 

 

Une grande partie de notre activité relève de l’action sociale « facultative », au sens où elle dépasse les contours des aides sociales obligatoires.

Ce terme est probablement mal compris de la part du plus grand nombre, il s’agit tout simplement de la politique de solidarité voulue et mise en œuvre à Vichy, et qui revêt trois grandes formes, les plus couramment développées :

 

 

 

Historiquement en charge des actions de santé et de prévention, le CCAS de Vichy porte également, depuis 2014, le Contrat Local de Santé (*), qui a été le facteur déclenchant au partenariat mis en place avec le DAHLIR.

Le Contrat Local de Santé vise à une meilleure coordination de l’ensemble des acteurs de santé sur le territoire dans l’objectif de réduire les inégalités sociales et de santé.

 

Une des actions repérée comme prioritaires par les partenaires acteurs* du Contrat Local de Santé visait à la promotion de la pratique régulière et autonome d’activités physiques et sportives, dans un but de prévention, de reconstruction et/ou d’inclusion sociale.

 

Le DAHLIR s’est trouvé tout naturellement partenaire, au travers de ce diagnostic partagé des acteurs. 

Nous avons élaboré des fiches projets sur ce volet de la prévention  afin de coordonner les actions mises en place par les différentes structures sur le territoire.

Ainsi, une convention de partenariat**  a permis de définir les modalités de coopération entre les différents signataires, afin de proposer aux usagers éligibles à ce dispositif, la pratique d’une (ou d’) activité (s) physique (s) dans le cadre d’un parcours individualisé et adapté.

De ce fait, l’accueil de Nicolas Galon, chargé d’accompagnement du Dahlir, au sein du CCAS de la ville de Vichy nous a semblé tout à fait évident.  C’est pourquoi nous le soutenons, autant que possible, sur le plan logistique et technique.

Sa proximité physique de travail avec l’infirmière et coordinatrice du CLS au CCAS est essentielle.

Cela a permis de vraiment créer du lien et d’avoir une démarche mutualisée entre les différents partenaires autour de la pratique sportive. La présence du DAHLIR sur notre territoire a suscité, autour de cette thématique, une émulation et une plus-value pour les bénéficiaires du dispositif. »

Les perspectives….

« Sur le secteur de la prévention et de la santé, l’enjeu de développement est un peu prématuré et ne m’appartient pas, mais une réflexion pourrait, à l’avenir, s’engager à l’échelle du territoire communautaire. Dans un premier temps, il nous faudra bien-sûr consolider et enrichir ce partenariat local, afin de pouvoir amplifier la dynamique existante. Celui-ci a valeur d’exemple. Cette collaboration entre partenaires est la preuve, s’il fallait la démontrer que l’on agit mieux en partant des besoins du terrain. »

 

*Les signataires du Contrat Local de Santé sont : le CCAS de la ville de Vichy, le Centre Hospitalier de Vichy, l’association ANEF du Puy-de-Dôme et la Mutualité.

 

** Les signataires de la convention de partenariat pour la pratique des activités physiques et sportives sont :  Adoma, l’Association ANEF 63, le CREPS de Vichy, le DAHLIR, la DDCSPP 03, le centre hospitalier et le CCAS de Vichy

Docteur Rebecca Ritacco : “Soigner, mais pas seulement…”

Travailler sur l’aspect comportemental plutôt que sur la restriction : c’est l’une des spécificités de l’Unité de Maladie de la Nutrition du SSR de l’hôpital Cœur du Bourbonnais à Saint-Pourçain-sur-Sioule. À la tête de ce …

Claudia : la gym, plus qu'une activité, un moyen de garder le lien.

Suite à son AVC, Claudia rencontrait des difficultés à la reprise d’une activité physique régulière. Elle qui a toujours été active ne pouvait imaginer cesser toute activité. Nicolas Gallon, chargé d’accompagnement du DAHLIR sur le …