Ingrid, chargée d’accompagnement DAHLIR à Moulins et Montluçon

8 mars 2019

Ingrid-chargee-accompagnement-DAHLIRÀ peine arrivée, Ingrid, chargée d’accompagnement DAHLIR sur le secteur Moulins-Montluçon s’est gracieusement prêtée au jeu du questionnaire de bienvenue.

Rencontre.


Lorsque tu étais petite, tu rêvais de devenir…

 

“Quand j’étais plus jeune, je n’imaginais pas devenir chargée d’accompagnement DAHLIR… C’est certain ! (rires)

Cela va peut-être en faire rire certains, je souhaitais être vétérinaire.

Et puis, découvrir de nouveaux projets, des métiers… cela fait partie de moi !

Durant ma licence STAPS APA, je n’avais pas un projet professionnel très précisément défini. Et il se trouve que j’ai bien fait : ce métier de chargée d’accompagnement au sein du DAHLIR était inattendu pour moi.

Aujourd’hui je suis ravie de faire partie de l’aventure de cette association.”

 

Une devise, un conseil à partager ?

 

“Ma devise pourrait se résumer à “Rester équilibré-e”. Elle s’applique à bien des domaines.

C’est une philosophie : j’estime qu’il est préférable d’éviter les excès et essayer de rester équilibré, zen.”

 

Qu’est ce qui t’a surpris, fait sourire à ton arrivée dans l’association DAHLIR ?

 

“Le décalage entre l’attitude des membres de la direction lors de l’entretien d’embauche et la réalité sur le terrain m’a surprise. Il y a beaucoup moins de distance que je ne l’imaginais. Ils sont très accessibles.

Ce qui m’a fait sourire… je dirais l’accueil de Nicolas et ses attentions pour rendre mon accueil et mon intégration les plus agréables possibles.”

 

“L’accès aux loisirs pour tous” : qu’est-ce-que cela signifie pour toi ?

 

Pour moi, cela implique de permettre à toutes celles et ceux qui le souhaitent de pouvoir pratiquer une activité de loisirs, dans de bonnes conditions, au sein d’un club, en milieu dit “ordinaire”.

De plus en plus de clubs et associations proposent des créneaux de loisirs dans leurs pratiques. On revient à cette notion d’équilibre : les excès peuvent également apparaître lors de la pratique de sport de haut niveau.

D’où l’importance de trouver une activité qui soit adaptée à ses besoins et ses envies.

 

De quelle manière envisages-tu ta mission de chargée d’accompagnement au sein de l’association DAHLIR ?

 

Mon rôle consistera avant tout à avoir une connaissance fine des territoires de Moulins et Montluçon, ainsi que de ses acteurs dans les champ sanitaire, social et sportif. Cela me permettra d’apporter la réponse la plus adéquate possible aux besoins des personnes que je vais accompagner.

C’est un premier pas également en vue de développer le DAPAP 03 sur ces deux bassins de vie.

En quelques mots, je pourrais résumer ma mission ainsi : accompagnement, création de partenariats, relation avec les différents publics, partenaires et enfin développement.

De quoi bien remplir mes journées !

 

Le Pôle de Santé Publique de Vichy

Un dispositif unique et innovant, créé à Vichy.   “L’accès aux soins pour tous.” C’est ainsi que l’on pourrait résumer l’ambition du Pôle de Santé Publique de Vichy. Cette entité regroupe en son sein plusieurs professionnels de …

Simone, l'activité physique : un allié pour sa santé.

À la suite du programme thérapeutique qu’elle a suivi au Centre Hospitalier de Vichy, Simone a pris les choses en main et s’est rapproché du DAHLIR Santé. Depuis l’annonce du diagnostic de sa maladie chronique, …