Simone, l’activité physique : un allié pour sa santé.

22 février 2019

À la suite du programme thérapeutique qu’elle a suivi au Centre Hospitalier de Vichy, Simone a pris les choses en main et s’est rapproché du DAHLIR Santé. Depuis l’annonce du diagnostic de sa maladie chronique, notre dynamique retraitée n’a pas perdu sa joie de vivre, bien au contraire. Chaque semaine, dans le cadre de son parcours de soin elle pratique la gym aquatique et la natation.


 

Que représente l’activité physique pour vous ?

 

C’est indispensable, et pour tout le monde ! Pour moi, il s’agit presque d’un médicament. Je considère cela comme un soin.

Lorsque je pratique une activité physique, je n’ai pas besoin de prendre de médicament pour lutter contre la douleur. Preuve que c’est lié !

 

Quel a été votre parcours jusqu’à votre reprise d’une activité physique régulière ?

 

En 2005, les médecins m’ont annoncé le diagnostic : je suis atteinte de la maladie de Paget, une maladie osseuse chronique. Par la suite, j’ai subi une opération et été orientée vers le programme ETP du Centre Hospitalier de Vichy.

C’est la meilleure expérience de réadaptation à la vie active que j’ai vécu !

Cindy, l’éducatrice sportive de ce programme a su me motiver. Pendant les trois mois que durent ce programme, je participais à trois séances d’activités physiques par semaine : de la musculation, de l’équilibre et l’aquagym. C’était très bénéfique.

 

À cette occasion, j’ai rencontré Nicolas, chargé d’accompagnement DAHLIR. Il m’a présenté sa mission : me permettre de poursuivre une activité physique régulière autonome, qui corresponde à mes envies.

 

De quelle manière s’est déroulé cet accompagnement DAHLIR Santé ?

 

Je réagis beaucoup au “feeling” avec les personnes. Dès lors qu’elles sont sympathiques, cela me donne envie de faire des choses avec eux.

C’est pourquoi, lorsque Nicolas m’a re-contacté et proposé de tester certaines activités physiques, j’ai accepté.

Je suis un peu fainéante… mais une fois que je suis lancée, rien ne peut m’arrêter !

Sans Nicolas, il me paraissait difficile de faire les premiers pas dans un club.

Il m’a accompagné durant les premières séances de gym aquatique et de natation. Je n’y serais pas allée sans lui. Il a été un véritable soutien ! Depuis, il prend régulièrement de mes nouvelles afin de s’assurer que tout se passe bien.

 

Quelle place occupe désormais l’activité physique dans votre quotidien ?

 

Étant souffrante, je n’ai pas pratiqué de sport depuis la fin d’année. La piscine est fermée à cause des vacances. Et je dois dire que cela me manque de ne pas faire de sport !

Lorsque j’en pratique, je ne ressens pas les douleurs au dos ou dans les jambes. Je sens que cela me fait du bien. Mon corps se remet en mouvement.

Avec la vie que je mène, il est essentiel pour moi de pratiquer régulièrement une activité physique.

À l’issue d’une séance de gym aquatique, je sors fatiguée mais je n’ai plus mal au dos ! Je respire mieux, je monte plus facilement les escaliers.

 

Qu’est ce qui motive, selon-vous, à pratiquer une activité physique régulière ?

 

Pour pratiquer une activité, il faut trouver du plaisir. Tout le corps s’en ressent, on s’oxygène, on revit…

Je ne parle pas de régime mais simplement du bien-être de son corps. Et puis, on fait des rencontres avec des personnes très sympathiques.

On prend du plaisir durant l’activité mais aussi après. C’est pourquoi le premier jour où les cours reprendront, je serais prête !

 

Ingrid, chargée d'accompagnement DAHLIR à Moulins et Montluçon

À peine arrivée, Ingrid, chargée d’accompagnement DAHLIR sur le secteur Moulins-Montluçon s’est gracieusement prêtée au jeu du questionnaire de bienvenue. Rencontre. Lorsque tu étais petite, tu rêvais de devenir…   “Quand j’étais plus jeune, je n’imaginais pas devenir …

Justine Braisaz : donner une chance à tous.

#Solidaire #Sport Passionnée de montagne, d’espaces vierges, préservés et de sport… C’est ainsi que se décrit Justine Braisaz, membre des équipes de France de biathlon et médaillée olympique en relais féminin lors des JO de PyeongChang. …